Maroc : “Caravane de 12 siècles d’histoire”, le royaume chérifien des nobles !

Afrique

Monde Arabe

Maghreb

Maroc

Histoire (falsifiée) ….

La

“cara­vane de l’histoire”

His­toire réin­ven­tée

ou simple oubli ?

12 siècles

d’histoire officielle,

le Maroc des plus nobles

aux plus démunis .…

++

++

Femme ama­zigh

++

Ça y est, c’est parti la parade de tous les triomphes .…

 “Cara­vane de 12 siècles d’histoire”

la toute der­nière inven­tion à la gloire

“du roi du peuple” s’apprête à quit­ter son garage

pour célé­brer par­tout au royaume chérifien

(le Maroc) les 12 cents ans de domi­na­tion des

cho­rafa, les “nobles” des­cen­dants des dynasties

idris­side et alaouite.

Orga­ni­sa­trice de cet événe­ment est la fondation

des 12 siècles de Fès, créée sur déci­sion royale,

en route pour défi­ler dans 16 villes du royaume,

avec un immense bud­get de fes­ti­vi­tés dans les valises.

Ainsi le peuple appren­dra la bonne ver­sion de l’histoire !

Avant les Arabes, il n’y avait alors : rien !

++

++

Les pre­miers plai­gnants, ce seraient les mili­tants et

asso­cia­tions de la cause ama­zi­ghe, qui crient au

sacri­lège et à la fal­si­fi­ca­tion de l’histoire .…

(les ama­zi­ghes, ce sont les popu­la­tions d’origine

des terres du Maroc (l’ancienne Mau­ri­ta­nia), qui

ont été chas­sées et déci­mées avec l’arrivée des

“conquis­ta­dores” arabes à la recherche de

nou­velles terres pour ins­tal­ler dura­ble­ment leur

reli­gion, l’Islam, mais sur­tout eux mêmes !

Chargé de sym­boles, l’an 808 est fêté comme le

« début de l’histoire » du Maroc.

Le 1200e anni­ver­saire de la ville impé­riale fondée

par Idris II, fils de Mou­lay Idris, ren­voie à la genèse

d’un des mythes fon­da­teurs des dynas­ties chérifiennes.

Fuyant les per­sé­cu­tions abbas­sides, Mou­lay Idris,

fils de Abdul­lah Al Kâmil et arrière petit-fils de Hassan

(fils du calife Ali, cou­sin et gendre du Prophète

Moham­med, QSSL) obtien­dra, pour lui et pour les

Alaouites qui l’accompagnaient, asile auprès des Berbères.

Mou­lay Idris s’établira à Walili (Volu­bi­lis), près de Mekhnès,

et les Alaouites dans l’oasis de Tafi­lalt (sud-est du Maroc).

L’histoire de la Tamaz­gha, forte de ses 3 000 ans,

serait balayée com­plè­te­ment par cette présentation

de noblesse royale.

++

++

Ni le thé à la menthe ni ces

innom­brables immeubles,

finan­cés par l’argent de la

drogue, recon­verti en

valeurs immo­bi­lières,

arri­ve­ront à faire taire la

cause des peuples berbères.

Glo­ri­fier la caste des cho­rafa au détri­ment de l’histoire

mil­lé­naire des Berbères ?

Impos­sible mani­pu­la­tion .… car

la néga­tion pure et simple de la dimen­sion amazighe

n’est tou­te­fois pas pos­sible, trop fortes sont les traces,

lais­sées par 3 000 milles ans d’histoire et de vie amazighe.

S’informer sur

http://www.elwatan.com/Les-Amazighs-de-Sa-Majeste-et-la

et sur

http://www.monde-diplomatique.fr/2009/04/RAIMBEAU/16979

++

Et com­ment ils regrettent “El Andalous”

Quelle misère, cette “Reconquista” espagnole

On ne peut même pas faire arrê­ter la

“cara­vane de l’histoire” à Granada .…

Sou­ve­rai­neté d’État espa­gnol oblige !

Bonne cara­vane

quand-même .…

++

++

No votes yet.
Please wait...

Un commentaire

  1. I couldn’t resist commenting. Perfectly written!

    No votes yet.
    Please wait...

Comments are closed.