Astrophysique : Une panoplie de Galaxies Naines autour de notre Galaxy voisine Andromède ?

Sciences

Recherche fondamentale

Espace

Astrophysique

Astronomie

Galaxies

Une panoplie de

Galaxies Naines

autour de notre

Galaxie voisine

Andromède ?

++

Andromeda M31 004

++

Des astronomes viennent de découvrir que les galaxies naines

qui tournent autour d’Andromède ne le font pas au hasard ….

Elles tournent autour en formant un grand disque très fin,

et tournent dans le même sens ….

Cette découverte fascinante apporte de nouvelles contraintes sur

les théories de formation des galaxies.

Andromède (qu’on appelle aussi M31) est la galaxie la plus proche

de la nôtre, située à environ 2,5 millions d’années-lumière, elle est

très semblable à notre voie lactée, on dit souvent que ces deux

galaxies sont des jumelles.

Et toutes les deux possèdent des petites galaxies naines qui sont

liées gravitationnellement avec leur galaxie géante.

C’est grâce à cette proximité que les galaxies naines entourant

Andromède ont pu être étudiées en détail, notamment leur vitesse

et leurs distances.

++

Andromeda M31 009

++

Un lycéen de Strasbourg âgé de seulement quinze ans, Neil Ibata,

a cosigné une étude sur l’astrophysique publiée cette semaine e

n couverture de la prestigieuse revue scientifique britannique Nature.

« Signataire principal de la publication, Rodrigo Ibata avait fait venir

son fils Neil à l’Observatoire astronomique de Strasbourg, où il travaille,

pour un stage sur le langage de programmation Python, utilisé pour

les modélisations de cette étude » portant sur l’évolution des galaxies

autour d’Andromède, indique le CNRS dans un communiqué.

Neil, lycéen scolarisé au lycée international des Pontonniers de

Strasbourg, a alors travaillé sur le projet de son père.

L’équipe menée par Rodrigo Ibata, de l’observatoire de Strasbourg,

a utilisé les données du télescope CFHT (Canada-France-Hawai

Telescope) pour étudier ces galaxies naines.

Ils ont trouvé que, sur les 27 galaxies naines satellites de Andromède

recensées ayant une distance jusqu’à 1,3 millions d’années-lumière

de la galaxie géante, la moitié d’entre elles  se situent dans un plan

épais de seulement 45000 années-lumière et partagent une structure

de vitesse cohérente ….

Celles situées au Nord de M31 s’éloignent de nous et celles situées

au Sud se rapprochent.

Aucun astrophysicien n’aurait osé prédire un tel comportement.

++

Andromeda par Rodrigo Ibata 004

++

© Rodrigo Ibata L’image en haut à gauche de la galaxie d’Andromède en lumière visible a été prise avec le télescope

Canada-France-Hawaii.

Elle montre également deux galaxies satellites (des galaxies beaucoup plus petites, qui peuvent contenir jusqu’à un

milliard d’étoiles).

L’étude a permis la mesure des distances et vitesses radiales (selon la ligne de visée) de 27 galaxies naines ….

Leurs positions tri-dimensionnelles sont indiquées par des boules rouges dans les autres parties de la figure.

En haut à droite, on montre comment elles apparaissent vues de la Terre ; en bas à gauche, on représente leur

structure vue de côté.

Cet immense ensemble tourne dans le sens indiqué par les flèches ….

++

Et il y a mieux encore….

Notre propre galaxie (jumelle d’Andromède) se trouve dans le

même plan que ces 13 galaxies satellites d’Andromède !

Cette découverte de l’existence d’un tel plan de rotation est un

résultat spectaculaire.

Bien que le disque galactique de M31 est incliné d’environ 50° par

rapport au plan de rotation de ces satellites découvert, la rotation

à l’intérieur de la galaxie se fait dans le même sens que celle des

galaxies naines.

Toutes les galaxies naines satellites étudiées par les auteurs de

cette étude sont des galaxies déficitaires en gaz, ce qui veut dire

selon le modèle de formation standard qu’elles résident à proximité

de M31 depuis un bon moment et auraient des orbites complexes.

Il est intéressant de noter que trois autre galaxies naines qui se

trouvent à des distances plus grandes (entre 250 et 500 kpc* de

M31), sont, elles, riches en gaz, fabriquent beaucoup d’étoiles,

et se trouvent elles aussi dans le même plan de rotation ….

On y trouve donc à la fois de « vieilles » galaxies et des plus jeunes

qui sont peut-être arrivées là depuis peu ….

Les galaxies naines satellites de M31, telles quelles seraient vue

depuis son centre (« MW » = voie lactée).

Mais il y a encore plus étrange !

++

Andromeda M31 010

++

Les autres galaxies satellite de M31, celles qui ne font pas partie

du groupe formant un plan, peuvent être divisées en deux sous

groupes de taille équivalente, et l’un de ces sous groupes (celui

comportant la célèbre M33) forme un autre plan de rotation !

Ce second plan de rotation est décalé et incliné de 13° par rapport

au premier plan de rotation.

Ibata et ses collègues font remarquer que des satellites de notre

galaxie, la Voie Lactée, semblent également former un plan.

Il en est semble-t-il de même avec les galaxies satellites de la

géante Centaurus A, sans connaitre leur sens de rotation.

Il existe donc aujourd’hui de très sérieux indices montrant que

la norme pour la distribution des galaxies satellites soit une

distribution structurée.

Cette nouvelle information vient s’ajouter à un problème épineux

concernant les galaxies naines ….

On n’en voit trop peu par rapport à ce que prédisent les modèles et

les théories.

Et maintenant, celles qu’on voit forment des plans de rotation

comme des planètes ….

Les auteurs explorent quelques scénarios qui pourraient être des

pistes pour expliquer ces structures non prédites par les modèles

cosmologiques de formation galactique.

L’un d’eux serait que le gaz pourrait être accrété sur des sous-halos

de matière noire pré-existants et orbitants déjà sur un plan autour

de la galaxie géante, mais cela repousse la question sur l’origine

d’un tel plan de matière noir ….

En tout cas, cette découverte ouvre de nouvelles perspectives aux

astrophysiciens pour repenser une partie de leurs théories sur la

formation des galaxies.

Vu sur

http://blogs.mediapart.fr/blog/drericsimon/040113/andromede-des-galaxies-naines-en-orbite

et sur

http://www.lepoint.fr/science/un-petit-genie-de-15-ans-cosigne-une-etude-dans-nature-05-01-2013-1608875_25.php

ou sur

http://www.metrofrance.com/high-tech/neil-ibata-ce-lyceen-de-quinze-ans-qui-bouscule-einstein/mmae!DgiSoGyN4VoA/

et encore sur

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/05/un-lyceen-de-15-ans-cosigne-une-recherche-dans-le-magazine-scientifique-nature_1813192_3224.html

ou encore sur

http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/04/1528848-un-francais-de-15-ans-remet-en-cause-l-astrophysique-moderne.html

et sur

http://www.boursier.com/actualites/reuters/un-lyceen-francais-de-15-ans-distingue-par-la-revue-nature-126709.html

ou sur

http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/01/04/01008-20130104ARTFIG00488-un-francais-de-15-ans-publie-un-article-dans-nature.php

et encore sur

 http://www.maxisciences.com/galaxie/a-15-ans-il-fait-la-une-de-nature-et-bouleverse-les-theories_art28195.html

ou encore sur

 http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/espace/20130105.OBS4564/un-lyceen-de-15-ans-cosigne-une-etude-dans-la-revue-nature.html

et sur

 http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Sciences.-A-15-ans-Neil-Ibata-est-il-le-nouvel-Einstein-%5BVideo%5D_55257-2150251_actu.Htm

ou sur

 

++

Reportage vidéo sur

et sur

http://lci.tf1.fr/science/nouvelles-technologies/strasbourg-un-lyceen-remet-en-cause-les-theories-d-einstein-7752299.html

++

Reportage audio sur

http://www.rtl.fr/actualites/info/article/un-lyceen-remet-en-cause-la-theorie-d-einstein-7756562406

++

No votes yet.
Please wait...